Gocel s’installe à Metz-Frescaty

15 mars 2017

FRESCATY

Le groupe Gocel s’implante sur l’ancienne base aérienne 128 de Metz-Frescaty actuellement en déshérence.

Le groupe est spécialisé dans l’installation de matériels dans le secteur du chauffage-sanitaire. Il a investi quatre millions d’euros pour regrouper ses sociétés dans des bâtiments de l’ancienne base aérienne 128. A part Tessi, centre de gestion de documents, l’Esat « Espoir 57 », la Croix-Rouge et quelques autres associations, les entreprises ne se bousculent pas sur les friches de l’ancienne base aérienne 128 de Metz. C’est un désert de 400 hectares que Metz Métropole et les communes d’Augny, Marly et Moulins-lès-Metz rêvent de peupler. Le groupe Gocel, qui a son siège à Montigny-lès-Metz, a décidé de regrouper d’ici juin ses cinq sociétés sur les 19 000 mètres carrés de terrain et 7 430 mètres carrés de surface de bâtiments de l’ancienne base. L’opération représente donc un investissement de quatre millions d’euros hors taxe, dont la première tranche concerne le réaménagement de trois hangars alignés côté piste sur le ban communal d’Augny.

Créé en 1982, le Groupe Gocel, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros l’année dernière et qui emploie 215 personnes en Lorraine, entend rapprocher ses différents satellites de son siège qui restera à Montigny-lès-Metz, tout comme la start-up « 90 Tech » qu’il couve. D’ici juin, 102 employés du groupe s’installeront sur l’ancienne base. La filiale « Loca-util », qui gère un parc automobile de 120 véhicules à Marly, les ateliers de l’entreprise de menuiserie-serrurerie « Format » à Novéant-sur-Moselle et Montigny, ainsi que la société « GTB Elec » de Marly, spécialisée dans les travaux d’installation électrique, déménageront dans le hangar métallique « HM4 » de la base. Rénové en 2000, ce dernier ne nécessite pas d’importants travaux de réhabilitation. « LG Groupe », qui rassemble les services administratifs des différentes entités du groupe Gocel, s’implantera quant à lui dans l’ancien poste de commandement militaire. Le sous-sol des locaux accueillera par la suite les formations organisées pour les salariés du groupe.

Une concentration d’activités

La société de maintenance en chauffage, plomberie, électricité et menuiserie Energie 54, basée à Jarny, qui emploie 50 personnes et qui gère près de 50 000 logements dont notamment ceux de Metz Habitat Territoire, s’installera de son côté dans le « HM2 », ancien hangar des pompiers au bord de la piste, tout comme les services facturation et d’appels d’offres du groupe. La partie hangar sera consacrée au stockage, au tri et à la valorisation des déchets. Le groupe Gocel envisage également d’utiliser cet espace pour préparer des containers destinés à des chaufferies biomasse. Une telle infrastructure sera d’ailleurs aménagée entre le « HM2 » et le poste de commandement. De type container maritime en réseau, cette chaufferie sera alimentée par le petit bois de la base et des palettes. Elle fera office de prototype avant la commercialisation du procédé.

A noter enfin que le Gocel devrait aussi reconvertir le « BC 90 », grand bâtiment situé non loin du château d’eau de la base qui abritait autrefois 90 chambres pour les officiers. L’idée est d’y créer une pépinière d’entreprises au rez-de-chaussée et de transformer les dortoirs en 45 studios pour loger les employés suivant des formations, des apprentis et des personnes en insertion sociale. Cette opération représente à elle seule un investissement d’environ un million d’euros.

J-P.Cour

© photo Groupe Gocel

Les commentaires sont fermés.