Arcelormittal relaxé pour le crassier

26 septembre 2019


Mis en cause dans une vidéo de deux minutes diffusée par un chauffeur embauché en intérim dans laquelle il se disait en train de déverser de l’acide dans le crassier de Marspich, Arcelormittal Florange a été relaxé par la justice. Alors que le procureur réclamait une amende de 50 000 € pour « gestion irrégulière des déchets », le géant de l’acier se retrouve relaxé.

Les commentaires sont fermés.