Me Claudine Lotz, présidente de la Chambre départementale des notaires du Bas-Rhin.

7 juin 2021

« Le métier de notaire s’est féminisé à très grande vitesse »

Me Claudine Lotz vient, ce 7 mai, d’être élue par ses pairs à la présidence de la Chambre départementale des notaires du Bas-Rhin. Son mandat va durer deux ans. Assermentée depuis 1992, elle exerce à Pfaffenhoffen, Val-de-Moder.

● L’Ami hebdo: Vous êtes la seconde femme à être élue à la présidence de la Chambre des notaires du Bas- Rhin. Peut-on y voir le signe d’une féminisation de votre métier ?

❍ Claudine Lotz : Les femmes ont toujours été attirées par les professions du droit, mais elles se sont longtemps destinées surtout aux métiers d’avocates ou de magistrates. Pour rappel, la première notaire n’a été assermentée dans le Bas-Rhin qu’en 1982. J’étais pour ma part la deuxième lorsque je me suis installée en 1992. Depuis, notre métier s’est féminisé à très grande vitesse au point que nous sommes désormais davantage de femmes que d’hommes à exercer dans le département ou ailleurs en France. Sur les 185 notaires bas-rhinois, 94 sont des femmes, c’est-à-dire 51 %. Cette féminisation devrait continuer à l’avenir et même encore s’accélérer puisqu’environ deux tiers des candidats inscrits ces dernières années aux concours du notariat sont des jeunes femmes.

Lire la suite sur le site de l’Ami hebdo

Les commentaires sont fermés.